Le sac des fans > Cinéma

   
   
Charlton Heston


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 
       
 
   
 

 Cactus Urbain  Mer Nov 07, 2007 9:26 pm
 

Moi j'aime bien Charlton Heston

CU
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 15 Fév 2005
Messages: 5631
Localisation: France
   
     
_________________
Sauvons la République
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 val  Jeu Nov 08, 2007 1:51 pm
 

celui qui joue dans ben hur ?

Moi j'aimais bien étant enfant, film très long chez grand maman = beaucoup de chips, de bonbons, et peu de devoirs ...
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 26 Mai 2005
Messages: 2991
   
     
_________________
http://valapreslatempete.skynetblogs.be/
http://vals-drawings.skynetblogs.be
http://firstflashes.skynetblogs.be/
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
   
 
   
 

 Olivier  Mer Nov 14, 2007 4:41 pm
 

Cactus Urbain a écrit:
Moi j'aime bien Charlton Heston

CU


le grand défenseur des armes à feu?
Je crois qu'il est bien malade (et j'ai trouvé infect que Michael Moore profite de son état dans Bowling for Colombine...ce type-là ne vaut guère mieux que ceux qu'il attaque, en fait!)
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 2922
Localisation: Fontenay aux roses
   
     
_________________
Quand les cannibales sont à la diète, ils mangent des anorexiques.
Pierre Légaré
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 Toupine  Lun Nov 19, 2007 12:07 pm
 

A propose de M.Moore, ce soir sur Canal à 22h50, un doc sur le personnage controversé et ses méthodes de travail.
 
Modératrice
 
 

Inscrit le: 01 Déc 2003
Messages: 1000
Localisation: Roma
   
     
_________________
Elisa & Fabio, amours de ma vie
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 Olivier  Lun Nov 19, 2007 5:35 pm
 

J'ai la furieuse impression que son anti-Bushisme (d'excellent aloi, au demeurant) lui tient parfois lieu de talent...
Mais Bowling for Columbine était un beau boulot (malgré le dérapage Charlton Heston) et, quand même, plus responsable que le splendide Elephant...
Faire de l'esthétisme sur un tel sujet...j'ai trouvé ça obscène. Plus envie de voir les films de ce Gus!
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 2922
Localisation: Fontenay aux roses
   
     
_________________
Quand les cannibales sont à la diète, ils mangent des anorexiques.
Pierre Légaré
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 Eddy B  Jeu Nov 22, 2007 8:37 pm
 

Olivier a écrit:
Bowling for Columbine était un beau boulot (malgré le dérapage Charlton Heston) et, quand même, plus responsable que le splendide Elephant...
Faire de l'esthétisme sur un tel sujet...j'ai trouvé ça obscène. Plus envie de voir les films de ce Gus!


je ne suis pas d'accord avec ces propos (et je les trouve même plutôt tristes, de la part d'un artiste).
Elephant aurait été obscène si son esthétisme avait servi de joli vernis visant à rendre plus acceptable à un propos racoleur. Or, ça n'est pas du tout le cas, et grâce lui en soit rendu.

Les 2 films sont tellement lointains l'un de l'autre que je trouve absurde de les comparer: Moore est clairement dans le registre polémique/satirique et distille (à la truelle) une bonne conscience démagogique , tandis que le Gu-Gusse Van Sandt se situe dans la contemplation esthétique d'un univers fragile (l'adolescence) prêt à basculer.
Le propos du second, tout entier voué à la captation esthétique et un peu "arty" d'une ambiance particulière, est moins démonstratif, à de rares exceptions près (les semblants d'indices avancés par Elephant - jeux vidéos, culte des armes, légère ambiguïté sexuelle - pour expliquer le geste sont un peu patauds; le film aurait gagné à rester jusqu'au bout dans son terrain contemplatif).
Tandis que le Moore se situe, à force de procédés type caméra-caché ou interview-piège, aux antipodes de l'Art: pour moi, ce film aurait eu sa place dans une émission de Karl Zéro, guère plus.

Je suis un peu surpris de défendre ainsi Elephant (qui est un film qui m'a un peu emmerdé, je dois bien le dire). Mais cette opposition entre le bon ciné qui s'impliquerait et le mauvais qui prendrait trop de recul et se verrait reprocher de faire de l'Art, me paraît trop simpliste pour être pertinente.
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 31 Mai 2005
Messages: 3117
Localisation: 93
   
     
_________________
Pas de bras... Pas de chocolat !
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 Casimir  Jeu Nov 22, 2007 9:07 pm
 

J'aime bien la description reginesque du phénomène, qui dit beaucoup en peu de mots...

There's nothing like emptying a cartridge at the sun

Mrs. E. Roosevelt never heard me shoot my gun
Mrs. E. Roosevelt didn't even know I owned one
Somewhere between the cobblestone floor and the slated wooden ceiling
Cuddling my semi-automatic, what a very fuzzy feeling
Oh, there's nothing like emptying a cartridge at the sun

Uh-merica
Uh-merica

Oh we're born alone and we're covered by m-m-m-mother's kisses
The mind has already forgotten what the body still misses
Somewhere between the sticky floor and the cracks in the cieling
Cuddling my semi'automatic, what a very fuzzy feeling
Oh, there's nothing like emptying a cartridge at the sun

Uh-merica
Uh-merica

There's nothing like emptying a cartridge at the sun




Edith me dit que je suis totalement HS. Donc j'ajoute que moi aussi, j'avais été un peu déçu par le film de Moore, m'attendant à une démonstration magistrale et me retrouvant devant une suite de sketchs abusifs et mal coordonnés. Mais bon, "comme" le film d'Al Gore (la démo de ce dernier n'est pas parfaite non plus même si elle est bcp plus convaicante), ce sont des films qui à défaut d'être parfaits, ont le mérite et le devoir d'exister pour réveiller les consciences.
Pour Elephant, pareil, j'avais été déçu. J'ai trouvé que les méandres adolescents (puisque c'est le sujet principal) étaient bien mieux décrits dans le dernier, Paranoid Park.
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 6435
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 Olivier  Dim Nov 25, 2007 10:01 am
 

[quote="Eddy B"]
Olivier a écrit:


Je suis un peu surpris de défendre ainsi Elephant (qui est un film qui m'a un peu emmerdé, je dois bien le dire). Mais cette opposition entre le bon ciné qui s'impliquerait et le mauvais qui prendrait trop de recul et se verrait reprocher de faire de l'Art, me paraît trop simpliste pour être pertinente.


Tout simplement, j'ai trouvé le "documentaire" de M. Moore utile (même si j'ai trouvé déplacé son dérapage aux dépens d'un Charlton Heston en piteux état...) et le très beau film de Gus Van Sant
1) chiant, moi aussi
2) d'un esthétisme glaçant de mauvais aloi

C'est sans doute pas pertinent, mais je fus révolté par cet Elephant!!!
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 2922
Localisation: Fontenay aux roses
   
     
_________________
Quand les cannibales sont à la diète, ils mangent des anorexiques.
Pierre Légaré
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
       
   
Charlton Heston

Le sac des fans > Cinéma

 
     
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  
 
   
   
      Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum